07/10/2009

Embauche des jeunes: Créer la confiance

Ce qui manque souvent à un jeune pour être embauché, plus que des compétences spécifiques, c'est un certain niveau de confiance - confiance en soi, qui lui permet d'aller de l'avant - confiance de l'employeur en son profil également, puisqu'il n'a rien "prouvé" jusque là.

J'ai réalisé au cours des 5 dernières années une dizaine d'embauches. La compétence recherchée était tellement spécifique que j'avais de manière schématique deux options: soit embaucher des "experts" de la branche, dans des gammes de salaire exorbitantes, soit embaucher des "jeunes", motivés à apprendre, et "investir" dans leur formation. Formation en termes de compétences, mais aussi "formation à l'entreprise" et à ces règles. Mon coeur a rapidement balancé vers la deuxième option, et l'expérience m'a montré que ce choix était le bon !!

Les personnes qui ont fait le meilleur parcours ont été ces "jeunes" aux profils atypiques - certains venant d'école techniques ou n'ayant pas leur matu - car ils ont été valorisés au sein de l'entreprise. Bien sûr, ce choix a impliqué de prendre un temps de formation, mais cet investissement a largement payé ses fruits. Il a aussi créé une connivence forte entre l'employé et l'entreprise, qui évitera peut-être que l'employé ne parte au premier chant d'une plus belle sirène vers un autre employeur.

Ainsi je suis persuadée qu'avec du respect - mutuel - et la création d'un climat de confiance, on peut attendre beaucoup des "jeunes" sur le marché de l'emploi.

Les commentaires sont fermés.